La langue française, belle à se damner, ensorcèle par sa douce et suave sonorité, nourrit l’esprit avec sa myriade de nuances, régale les sens avec sa sensualité et désespère par son inextricable complexité.



Partant de ce constat, l’Académie Française et plusieurs organisations francophones ont proposé, en 1990, deux-mille rectifications pour simplifier l’orthographe et réduire le nombre d’exceptions et d’incohérences, pour adapter la langue à l’air du temps. Cette nouvelle graphie est recommandée par le ministère de l’Éducation, et les nouvelles générations apprennent une nouvelle manière d’écrire certains mots.

Les deux versions sont cependant acceptées pendant cette (longue) période de transition, du moment que l’auteur se cantonne à l’une d’elles, et ne les mêle pas dans son texte.
Trêve de bavardage et place aux exemples.

Les chiffres composés sont systématiquement reliés par des traits d’union.
Ancienne orthographe
Nouvelle orthographe
vingt et un
vingt-et-un
deux cents
deux-cents

Dans les noms composés (avec trait d’union) du type pèse-lettre (verbe + nom) ou sans-abri (préposition + nom), le second élément prend la marque du pluriel seulement et toujours lorsque le mot est au pluriel.
Ancienne orthographe
Nouvelle orthographe
un compte-gouttes,
des compte-gouttes
un compte-goutte,
des compte-gouttes
un après-midi,
des après-midi
un après-midi,
des après-midis

On emploie l’accent grave (plutôt que l’accent aigu) dans un certain nombre de mots (pour régulariser leur orthographe), au futur et au conditionnel des verbes qui se conjuguent sur le modèle de céder, et dans les formes du type puissè-je.
Ancienne orthographe
Nouvelle orthographe
événement
évènement
réglementaire
règlementaire

L’accent circonflexe disparait sur i et u. On le maintient néanmoins dans quelques cas, comme pour les adjectifs masculins singuliers dû, mûr et sûr, jeûne(s) et les formes de croitre qui, sans accent, se confondraient avec celles de croire (je croîs, tu croîs, etc.)
Ancienne orthographe
Nouvelle orthographe
coût
cout
entraîner, nous entraînons
entrainer, nous entrainons
connaître
connaitre

Il serait difficile de lister toutes les nouvelles règles ici, et ce n’est pas le but. Je vous encourage vivement à consulter le site http://www.orthographe-recommandee.info, d’où sont tirés les exemples ci-dessus, pour en apprendre plus.

Pour ma part, j’ai choisi la nouvelle graphie pour la cohérence qu’elle apporte à la langue, et la facilité à l’usage. Et puis, je préfère m’habituer dès à présent à l’orthographe des futures générations, pour rester jeune longtemps, ne serait-ce que dans mon esprit.

Je vous prie de vous montrer patients si vous êtes habitués à l’ancienne graphie et que vous rencontrez des « fautes d’inattention » dans le texte.



Leave a Reply

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

Bienvenue

Violence Atavique sur Amazon

Restez au courant des nouveautés par e-mail en vous inscrivant !!

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

- Copyright © Majd Aissaoui - Auteur -Robotic Notes- Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -